Accueil du site > La commune de Mana > L’activité économique

L’activité économique

mardi 19 septembre 2006


Aujourd’hui l’activité dominante reste l’agriculture. Dans le passé une activité aurifère s’était développée sur la Mana, mais aujourd’hui elle a en partie disparu. Il existe toutefois d’autres potentialités évoquées lors de la mise en œuvre de documents divers notamment du S.A.R. Il existe, par exemple, un gisement important de kaolin dont l’exploitation avait été envisagée.

L’agriculture

Nous reprenons ici les chiffres du recensement agricole effectué par la Direction de l’Agriculture et des Forêts (D.A.F) en 1989. Depuis cette date on constate une augmentation des surfaces mises en culture, notamment pour le riz en polders à la savane Sarcelle, pour les agrumes le long des CD 9 et CD 10 et pour les cultures maraîchères aux abords du village Anne-Marie Javouhey.

La commune de Mana dispose encore d’un potentiel important en terres cultivables. Des lotissements ou morcellements agricoles sont en cours de réalisation le long du CD 8. La création d’une voie de liaison plus directe entre le village Javouhey et Mana ouvrirait de nouveaux espaces à l’exploitation agricole.

L’exploitation forestière

Les potentialités sont importantes dans une zone relativement bien desservie par des pistes qui prennent naissance sur la RN 1.

Les autres activités

Une activité de pêche artisanale existe dans l’embouchure de la Mana. Cette activité demande à être organisée avec création d’une zone pour le stockage des produits (chambre froide) et d’une zone pour l’accostage et l’entretien des bateaux. Il existe une carrière de roches massives à proximité de Saut Sabbat. Les matériaux concassés sont utilisés pour les infrastructures routières ou la construction. Des carrières de sable sont exploitées à ciel ouvert (sable blanc), il existe aussi des carrières de latérite.

L’exploitation aurifère est aujourd’hui limitée même s’il existe encore des potentialités .

L’activité touristique

Salle polyvalante de Mana
La construction de la salle polyvalante de Mana

Les secteurs potentiels de développement pourraient être les suivants : connaissance du milieu naturel guyanais : visite des marais, accompagnement des actions de la commune d’Awala-Yalimapo au regard de la zone de ponte des tortues, excursions sur la Mana, visite dans une forêt spécifique sur sable blanc. Connaissance de communautés traditionnelles : village Anne-Marie Javouhey. Connaissance de l’histoire et de l’architecture : patrimoine issu de la Mère A. M. Javouhey (Eglise, Musée des Sœurs, Acarouany). Connaissance d’une activité spécifique : riziculture sur polders ou accompagnement d’activité artisanale qui restent à développer.

La mise en œuvre de cette politique touristique devrait s’accompagner de la réalisation d’infrastructures et de superstructures spécifiques :hôtel au bourg de Mana de 20 à 40 chambres : gîte Bougainvillier gîtes d’accueil sur la Mana (Maison Familiale et Rurale).