Accueil du site > La commune de Mana > Les contraintes

Les contraintes

mardi 19 septembre 2006


Les contraintes du développement de la commune de Mana dans son ensemble ou des bourgs en particulier sont liées à la situation géographique de la commune, aux liens d’implantation des zones agglomérées, mais aussi à la nature des sites paysages ou écosystèmes spécifiques que l’on y rencontre.Diverses orientations ont été données dans le projet de quartier , d’autres dans la carte communale, plus récemment dans le schéma d’aménagement régional (S.A.R.).Dans ce domaine, le groupe de travail et les services se sont prononcés en particulier sur la délimitation de zones à préserver pour des raisons économiques et écologiques, scientifiques ou touristiques (forêt sur sable blanc vers Organabo, zones en bordure de la Mana).

village de Javouhey
le Maire Georges PATIENT avec les habitants de Javouhey

Pour la délimitation de zone de développement économique (agriculture, forêt, mines…) il existe des potentialités ; des choix ont pu être faits.

Contraintes liées aux ZNIEFF.
Un repérage a été fait pour la délimitation de zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique sur le territoire de la commune de Mana. Ces zones dont la description suit ont été classées en zone ND.


Inventaire des ZNIEFF : Zones naturelles d’intéret écologique faunistique et floristique.

  1. POINTE ISERE ET SAVANE SARCELLE Znieff de type 1 et 2. Plages de sable constituant des sites importants de reproduction pour les tortues marines. Vasières, mangroves côtières, cordons dunaires, forêts marécageuses et marais sublittoriaux représentant des zones d’importance internationale pour les oiseaux d’eaux (limicoles migrateurs, ardéidés et ibis rouges). Intérêt botanique de la savane sarcelle : Thalictroides sp, Sesbania exasperata et grande diversité des groupements végétaux.
  2. EMBOUCHURE DE L’ORGANABO Zone estuarienne classée en znieff de type 1 et 2 (vasières et mangroves), présentant un intérêt particulier pour l’avifaune aquatique : accueil des limicoles migrateurs et site de reproduction pour les ardéidés.
  3. FORETS SUR SABLE BLANC D’ORGANABO Znieff de type 1. Forêts hautes et basses sur sables blancs, bas-fonds et criques forestières. Elles se situent, pour l’ensemble des Guyanes, en limite de distribution des sables blancs et se caractérisent par un cortège floristique original : Palmorchis pabstii, Lindsea lancea, Himantathus elatior.
  4. FORETS SUR SABLE BLANC DU BASSIN DE LA CRIQUE SAINTE-ANNE Classé en znieff de type 2, le bassin de cette crique, appelée encore crique Petite Acarouany, présente un ensemble remarquable de groupements forestiers sur sable blancs. Espèces végétales remarquables : Palmorchis pabstii, Swartza panacoco, Aegiphila membranacea. Zone très riche également en fougères arborescentes (7 espèces sur 12 en Guyane). Des parcelles de cette forêt sont étudiées depuis plus de 50 ans par le Bafog et l’ONF (croissance des arbres).
  5. ZONE DU PALMIER A HUILE AMERICAIN Znieff de type 2. Des prospections sont en cours pour délimiter les znieff de type 1. Forêts sur sables blancs et sur sables jaunes, forêts primaires et forêts, ripicoles de basse altitude. Cette zone est la seule localité de Elaeis oleifera, vicariant du palmier à huile africain.
  6. MONTAGNES DE LA TRINITE Grand massif forestier correspondant à une znieff de type 2 ; l’inselberg et le sommet tabulaire sont des znieff de type 1. Forêts denses de basse et moyenne altitude, avec des faciès de forêt de bas-fond et de forêt submontagnarde. Forêt sur cuirasse latéritique, savane-roche, forêt basse et broussailleuse d’inselberg, végétation des éboulis rocheux. Ces montagnes présentent un grand intérêt botanique (plusieurs espèces endémiques ou rares, dont Phragmipedium lindleyanum et geophila granvillei sur l’inselberg, Turnera rupestris, Cecropia granvilleana, Sauvagesa alicicae) et zoologique avec des grottes sommitales abritant une faune remarquable.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP